créer un blog ou un site | www.i-citoyen.com | www.i-rhonealpes.com | www.i-grandlyon.com | www.i-lyon.com

Présentation

Ecole Lapierre


66 rue Eugène Pons
69004 LYON
Tél /Fax:
04-78-28-48-59

ecolep.lapierre
@numericable.fr

http://www.i-canut.com/assos-98.html


Nous trouver Nous trouver

Compteur

Depuis le 17-01-2007 :
255855 visiteurs
Depuis le début du mois :
4587 visiteurs
Billets :
540 billets

Commentaire

Rechercher

C'est bien...

Les enfants ont écrit des textes à la manière de Philippe Delerm pour décrire des moments, des situations vraiment bien ...("C'est bien" et "C'est toujours bien" Philippe Delerm -Milan poche junior)Mort de rire

                    C'est bien de savourer le chou-fleur chaud
 
Une fois, c'était la première communion de ma sœur et j'ai savouré le chou-fleur. Il faut apprécier ce petit goût de fromage fondu. Quand il a fallu s'asseoir à table, j'ai servi pour en avoir une plus grosse part. Ça c'était de la gourmandise ; ce jour, il y avait plein d’autres mets, mais je n'ai mangé que du chou-fleur. Une semaine après, en rentrant de l'école j'ai senti que maman en avait fait à ce parfum si chaud et si agréable. Parfois je fais la cuisine, et quand j'en fais, je mange un peu de garniture, mais dans la plus grande discrétion ! Ce qui est le moins bon, c'est quand on le fait en gratin. Le meilleur c'est quand c'est préparé en marmelade avec du jambon fait maison…

C'est bien de prendre son temps au moment où on a du chou-fleur dans son assiette, de le savourer et de se dire que l'on ne pourra pas en avoir tous les jours. Pendant ces instants-là, on rêve et on est au paradis !!

- Bon pour la sieste, tu peux attendre la fin du repas ou pas ?                                            
                                        Christelle
 

                     C'est bien d'aller dans le jardin et de cueillir des fruits
C'est bien de jouer au ballon dans le jardin parce que j'aime être en plein air et  sentir les odeurs de la nature. J'aime aussi aller faire la cueillette des fruits... Après, maman en fait de la confiture, ou de la compote.

Et puis, de bon matin, je peux préparer des crêpes ou des tartines à la confiture. Miam ! C'est bon pour les gourmands et puis, quand il y a école ça me donne la pêche. Le soir je peux manger des crêpes devant la télévision, avec maman et ma sœur. Et après je vais au lit, zzzz !!!

                                                   Emma

                   C'est bien d'aller à la vogue 
Quand on y va, on est tout excité. Au début pour se mettre dans l'ambiance, on fait un manège super rapide. Mais attention, il faut manger seulement après, parce que sinon, on vomit tout dans les toilettes publiques. Ensuite on fait la maison hantée. Ca ouvre l'appétit. Et vu qu'on a faim, on passe devant un stand de gaufres ou de marrons. On prend une barbe à papa. Ce qui est bien c'est que ça fond entre les doigts et qu'après ça fait du sucre. Quand on l'a finie, on va au stand de tir à la carabine, ça détend les nerfs. Après, papa dit qu'on rentre à la maison. On boude pendant un moment, mais quand maman dit qu'on mange des crêpes, on leur pardonne.                                                   
                                                    
Louis R

A suivre...

Publié le 08 octobre 2008 à 14:45:40 dans Classe de CM2 | Commentaires (0) |

L'homme à l'oreille coupée (suite et fin)

Comme promis, voici la vraie fin du roman de Jean claude Mourlevat "L'homme à l'oreille coupée"

Pendant 6 années, chaque soir, l’homme vint raconter une nouvelle histoire.
Un soir, l’aubergiste ne vit pas l’homme venir. Il se rendit chez l’homme à l’oreille coupée. Le vieillard était mourant sur son lit. Le patron de l’auberge demanda au vieil homme comment il avait perdu son oreille, mais pour de vrai cette fois.
Le vieillard lui répondit :

- Cette oreille, je ne l’ai jamais eue...

- Merci, répondit l’aubergiste.

Le vieil homme s’éteignit en douceur.
En mettant de l’ordre dans les maigres affaires de l’homme, l’aubergiste trouva une photo qui l’intrigua. Il prit une loupe et la regarda attentivement. Elle représentait l’équipage d’un bateau. Un jeune mousse, qui se tenait à l’écart, ressemblait étrangement à l’homme à l’oreille coupée. Pourtant... le jeune homme avait ses deux oreilles...
Puis l’aubergiste sursauta, si fort que la loupe lui gicla des mains : depuis l’autre côté de la mort, le vieillard venait de lui faire un clin d’œil.

 

Max  Louis Nathan

Publié le 06 octobre 2008 à 17:57:43 dans Classe de CM2 | Commentaires (0) |

Les élections de coopérative (suite)

                                                                                       Dans notre classe, chaque semestre (six mois), nous élisons un bureau de coopérative. Il se compose de trois personnes : un président un secrétaire et un trésorier.
Les élections se déroulent en deux tours durant lesquels chaque élève vote pour son groupe favori.
Chaque vendredi, nous organisons une réunion où les sujets des élèves sont traités. Chaque membre du bureau a un rôle précis. Le président donne la parole aux élèves et il ouvre la réunion de coopérative, la ferme à l’aide d’une clochette et reformule les décisions prises par la classe). Le secrétaire note les sujets écrits sur les tableaux par les élèves, pour les traiter et prendre des décisions (après vote par les élèves). Le trésorier gère l’argent pour pouvoir organiser des sorties (ou faire des achats décidés la classe, pour la classe...).

Le premier bureau élu est le groupe NML (Nathan, Max, Louis) qui a gagné par seize voix (une voix par  élève)  contre six (plus deux votes nuls et une abstention), au deuxième tour, face à Laora, Inès et Nina.

                                          Le bureau Nathan, Max, Louis

Publié le 05 octobre 2008 à 12:22:06 dans Classe de CM2 | Commentaires (0) |

Album vélo

Allez visiter l'album "Les CM2 au vélodrome" qui va s'agrandir chaque semaine, ou presque...

Publié le 01 octobre 2008 à 11:32:19 dans Classe de CM2 | Commentaires (0) |

L'homme à l'oreille coupée (suite)

Rappel : Les enfants écrivent des suites possibles du roman "L'homme à l'oreille coupée" de Jean claude Mourlevat.
Un viel homme se rend tous les soirs dans une auberge d'un port de la  Norvège et raconte, à chaque fois, une histoire différente pour expliquer pourquoi il lui manque une oreille...

C'était un jour d'été et il faisait très chaud. J’étais dans mon lit et ma sœur me cria :- Réveille toi! Dépêche toi, on va à la ferme pour faire les courses.
- Je descends dans 5 minutes... Je me suis habillé en vitesse.
C'était une belle journée qui s'annonçait car j'adorais faire les courses. Mais face aux escaliers, j'ai eu un vertige fou ! Il était aussi raide qu'une falaise ! Alors ma sœur est venue me chercher et on m'a emmené chez le médecin :
-Bonjour docteur, dit ma mère, mon fils a le vertige ! Cela me fait un peu peur...
-Voyons ça...dit le médecin, assieds-toi mon garçon.
-Où ? lui ai-je demandé.
-Là-bas.
Il désigna une table d'opération.
- Mais vous n'êtes pas bien ! C'est à huit mètres de hauteur, je vais sans aucun doute tomber !
-Mais bien sûr que non... Allez, assieds-toi s'il te plaît.
- Ja...jamais.  
Enfin, il finit par me convaincre de monter sur cette fichue table et m'examina.
Le docteur termina la consultation en disant :
-Votre fils a un problème avec l'oreille interne droite, ce qui lui donne des vertiges. Mais je n'en sais pas plus. Il faut aller aux urgences...
Une fois à l'hôpital, un autre médecin nous dit que je devais être opéré dans les vingt-quatre heures.
Le lendemain, j'étais dans une espèce de pyjama jaune hideux et pour la seconde fois sur une maudite table d'opération de huit mètres de hauteur. Trois infirmiers poussaient la table d'opération, j'avais un vertige énorme, c'était atroce !
Ensuite on me transféra dans une salle toute bleue dans laquelle on entendait : bip, bip, bip...    
Bref, on m'endormit…
A  mon réveil, le chirurgien me dit qu'il avait raté l'opération et qu'il avait été obligé de m'amputer l'oreille...

                                               Louise  D

 

Un autre soir, il racontait...

C'était il y a 25 ans, j'avais une oreille qui me faisait hurler de douleur. Ma pauvre copine n'arrivait pas à joindre le docteur. Elle ne réussit à l'appeler que vers minuit.

Il nous a dit: « Venez tout de suite dans mon cabinet pour que je m'occupe de votre oreille. » Tous les deux nous sommes partis en voiture chez le médecin. Il m’a dit que j'avais les oreillons et qu'il fallait prendre des cachets pour me soigner. Le lendemain matin je suis parti en ville m'acheter ces médicaments mais aucune pharmacie n’en avait. J’ai dû rentrer chez moi sans rien. Vers 22 heures je hurlais devant l'ordinateur à cause de mon oreille. Ma copine est venue voir mon oreille, elle m'a dit qu'elle était enflée et qu'il fallait aller à l'hôpital. Les infirmiers m' ont expliqué que mon oreille venait de moisir et qu'il faudrait l'enlever...

                                                               Louise L. 
Un autre soir encore, il disait...

Un jour ma petite amie avait invité sa copine. Elles étaient encore près de la porte et elle lui a dit à voix haute:

-«  Vient on va parler des garçons », et comme si ça ne m'énervait pas déjà assez, elles ont ajouté: «… interdit aux garçons!... »

Alors, vu que je voulais savoir ce qu'elles se disaient, je suis allé vers la chambre. La porte était entrouverte et j'ai glissé mon oreille pour les écouter. La fenêtre était ouverte, et clac, à cause d’un courant d'air, la porte s'est refermée d'un coup sec. J'ai crié: « AAAAAIE ! »

Alors ma petite amie est arrivée en courant et elle m'a dit:

- Qu'est-ce qui se passe ?

- Ben, je ne sais pas…lui ai-je répondu.

En  me voyant, sa copine s'est évanouie.

Alors elle m'a dit calmement:

- Ton oreille est coupée !

…Et je me suis évanoui à mon tour !

                                                                   Margot

 

Vous voulez connaître la vraie fin de l'histoire ??? Rendez-vous  lundi prochain ...( 6octobre...)

 

Publié le 30 septembre 2008 à 19:05:55 dans Classe de CM2 | Commentaires (0) |

L'homme à l'oreille coupée

L'homme à l'oreille coupée. (Roman de  Jean-claude Mourlevat)
Il y avait dans un port de la Norvège un très vieil homme à qui manquait une oreille.
- Comment l'as-tu perdue ? lui demandait-on dans l'auberge où il venait s'enivrer chaque soir, et il répondait volontiers : "Oh, ça remonte à loin !..."

S'en suit une série d'explications, toutes plus étonnantes les unes que les autres...
Les enfants de la classe ont eux aussi inventé une explication à cette oreille manquante...en voici quelques unes...Perplexe

...C'était à l'école quand j'avais six ans. Je venais d'entrer en primaire. A l'époque quand on faisait une bêtise en classe ou qu'on papotait, le maître arrivait avec sa règle  et clac !  sur les doigts…

Ce n’est pas exactement ce qu'il s'est passé ce jour là !

Avec un copain,  on avait récupéré une punaise… Après la récréation, on l’a mise sur la chaise du maître… Quand il s'est assis, il a hurlé. On a éclaté de rire. Les autres élèves se demandaient ce qui se passait. Le maître s'approcha de moi, leva la règle, et  clac ! .... Mon oreille pendait ! Le maître resta planté devant moi. Quand il remarqua ce qu'il avait  fait, il alla chercher l'infirmière, pendant que je hurlais ! Et voila …
Adélaïde

...C'était un samedi après-midi, je jouais au foot avec mes grands cousins. J'avais 4 ans et déjà je me débrouillais comme un grand sportif. Au bout d'une heure, j'étais rouge et essoufflé, mais je continuais sous les encouragements des grands. A un moment, j'ai glissé sur le ballon et je me suis fais très mal. Maman m'a directement emmené à l'hôpital pour passer une radio. Ils ont dit que mon bras était cassé, et que dans environ 20 jours, je serais guéri.
J'ai passé tout ce temps en misère et en ennui.
Trois semaines plus tard, je suis allé faire enlever mon plâtre. Nous étions, maman et moi, dans la salle d'attente. Au bout de 5 minutes, notre tour est arrivé. Le docteur m'a montré qu'il fallait aller m'asseoir sur une chaise placée au bout de la pièce. Ensuite il m’a présenté un couteau  et a commencé à couper mon plâtre d'un côté. Puis, il m'a fait lever le bras, mais au lieu de me couper le plâtre de l’autre côté, il a dévié son geste et m'a tranché l'oreille.
Et voilà vous savez tout ! Et maintenant, fichez-moi la paix avec cette histoire d'oreille perdue...
Christelle  

 
...C'était il y a bien 40 ans. On m'avait envoyé sur le front. J'avais été transporté dans ces grosses voitures camouflées. J'étais dans la troisième tranchée, loin des coups de fusils, mais près des canons à obus… Quatre fois soixante-dix décibels à la minute… Certains prétendaient avoir les tympans crevés.
Non, non ne vous inquiétez pas, mon oreille n’a pas explosé à cause du bruit.
On m'a transféré en première ligne.
Un jour l'officier a tiré avec son revolver : cela voulait dire que l'on devait sortir de la tranchée. J'ai prié ma bonne étoile et je suis sorti de cette maudite fosse boueuse avec mon fusil calibre 46. Les soldats tombaient à côté de moi. En chemin je vis au sol un homme qui avait les jambes déchiquetées jusqu'à la mi-cuisse. A cause d'un obus sûrement. Des traîtres avaient enfoui des explosifs avec des capteurs. C'est à dire que quand quelqu'un marchait dessus, la bombe explosait. Un soldat qui était devant moi a posé le pied sur une de ces saletés. La détonation aurait pu me déchirer la moitié du visage. Mais seule mon oreille fut arrachée. Je réussis à regagner la tranchée puis je fus transféré à l'infirmerie militaire. J'en suis ressorti sans mon oreille.
Et voilà comment je l'ai perdue.
Louis R

C'était le 22 septembre, le jour de mon anniversaire. J'avais 10 ans.
Mon père avait loué un super beau bateau. Ce  jour là, il repéra un gros requin.
A cette époque j'étais très curieux. J'allais le rejoindre, quand il se retourna, et, sans faire exprès, il me donna un coup. Je tombai à l'eau.
Imaginez la suite...
Le requin s'approcha dangereusement. Mon père n'eut même pas le temps de me sortir de l'eau que celui-ci me croqua l'oreille. Et maintenant, vous connaissez la vérité !
Léna

Rendez-vous mardi 30/09/08 pour connaître d'autres explications à cette oreille coupée...Peut-être apprendrez-vous la vérité ?

 

 

Publié le 27 septembre 2008 à 15:57:46 dans Classe de CM2 | Commentaires (0) |

L'activité vélo

Nous faisons un cycle de vélo de huit séances.
Nous avons commencé ce mardi ( 23 septembre 2008). Notre  moniteur s’appelle Philippe.
Dans les prochaines séances nous allons faire des exercices de freinage, de conduite et  d’équilibre. On fera peut-être aussi deux ou trois sorties dans le parc.
C’est super !!

Merci à la maman de Nathan de nous avoir accompagnés aujourd’hui, ainsi qu’à tous les parents qui vont nous permettre de sortir les mardis …

Le bureau de la coop (Louis-Max-Nathan)

Publié le 23 septembre 2008 à 17:55:03 dans Classe de CM2 | Commentaires (0) |

Elections du bureau de la coopérative de la classe de CM2

Une affiche et une profession de foi...
Après une campagne électorale durant laquelle cinq groupes se sont présentés, un groupe a été élu pour 6 mois : Les NML ...

Publié le 22 septembre 2008 à 19:15:47 dans Classe de CM2 | Commentaires (0) |

Election du bureau de la coopérative de la classe

Trois élus  pour le premier semestre...

Publié le 22 septembre 2008 à 19:11:17 dans Classe de CM2 | Commentaires (0) |

Election du bureau de la coopérative...

Que de belles idées et de beaux slogans...

Publié le 22 septembre 2008 à 19:09:50 dans Classe de CM2 | Commentaires (0) |

Nouvel album

Quoi ??? Encore un nouvel album ???
Oui, de  superbes arbres qui peuvent cacher des forêts !
Embarrassé

Publié le 22 septembre 2008 à 19:07:33 dans Classe de CM2 | Commentaires (0) |

Bienvenue ...

Bienvenue sur le blog de  l’école !
Je souhaite la bienvenue aux nouveaux élèves sur le blog.
Dans ce blog on va mettre plein d’informations sur  l’école Georges Lapierre.
Il y aura des dessins, des textes et d’autres choses…Comme il y a plusieurs
classes dans l’école, il y a un dossier  d’accueil pour chaque classe.
Dans le blog on trouve des résumés de sorties que les classes ont faites,
des articles du journal ou des textes seulement écrits pour le blog.

                      Max
PS : Allez visiter l'album en construction "Embrouille..." Vous comprendrez vite pourquoi ce titre...

Publié le 09 septembre 2008 à 18:41:36 dans Classe de CM2 | Commentaires (0) |

La rentrée ???

A suivre...

Publié le 06 septembre 2008 à 18:56:27 dans Classe de CM2 | Commentaires (0) |

L'école est finie...


Bonne sixième... les CM2 et ... à bientôt pour les futurs CM2...Motus

Publié le 11 juillet 2008 à 18:44:46 dans Classe de CM2 | Commentaires (0) |

Spectacle du 08 /07 /08

Le théâtre en folie… Impressions d’acteurs
Nous avons fait un spectacle de théâtre le mardi 1er juillet 2008 à 18h30.

Tout le monde avait le trac. Mathilde a même eu un trou de mémoire. Mais ce n’était pas grave.

Après, c’était à moi de jouer. Au début, j’étais crispé, mais au fil du temps, ça allait mieux. Onze scènes plus tard, je retourne devant le public et je m’engage dans « La partie de cartes ».
Cette fois, je n’ai pas pouffé de rire.
Après c’était le salut. C’était super.        Max
Nous avons joué 12 extraits de pièces de Molière, un de Pagnol et un sketch.Je jouais dans « La Partie de cartes » de Pagnol. J’avais beaucoup le trac au début mais après ça allait mieux.   Nathan T
Nous avons joué l’école des femmes, le mariage forcé, le bourgeois gentilhomme, les fourberies de Scapin, les femmes savantes (jouées par Lison et moi) , le malade imaginaire,(les scènes 1 et 2 jouées par Youssef, Camille et moi) la partie de cartes et la mouche. Timothée (le présentateur du spectacle) avait demandé aux spectateurs de ne pas applaudir entre les scènes et pourtant le public a applaudi quand même. La  première scène que j’ai jouée, j’ai eu peur de me tromper, mais quand j’ai eu fini, j’ai été contente que ma famille me félicite, bien que d’après eux, j’ai eu le stress...Au final ce spectacle était super.                  Agathe
Notre spectacle de théâtre était bien, j’ai beaucoup aimé être sur scène et dans les coulisses.Quand on est dans les coulisses, on a comme une sorte « de pression » et en même temps on attend son tour, on a peur d’y aller.Quand on va aller sur scène, on a le cœur qui bat très fort… le trac ! Puis quand on est devant le public, ça passe vite !                 Juliette.G
Nous arrivons à 6 heures à l’école et nous nous préparons. J’ai le trac parce que je passe la première, mais lorsque je rentre sur scène, je joue comme il faut et je stresse beaucoup moins. J’ai même envie de sourire. Le seul problème est que, des fois, je n’ai pas le temps de me changer, pour présenter les pièces. Alors je me dépêche, je pose mes affaires n’importe où, je ne les retrouve plus après et pour finir j’emprunte les habits des autres. Mais bon, tout s’est bien passé et quand je salue, je sens en moi une grande joie !         Lison
Je jouais dans la dernière scène. J’ai attendu 45 minutes dans les coulisses avant de faire mon entrée. Mon personnage s’appelait Panisse. Le public était chaleureux. J’ai aimé jouer ce spectacle.      Louis
J’ai bien aimé, j’ai eu un peu de trac, mais cela m’a permis de m’appliquer ! Mathilde a eu un trou de mémoire, c’est la seule à qui c’est arrivé, enfin, je crois !
 Je pense que les spectateurs ont bien aimé…mais ils n’ont pas écouté Timothée, qui, au début, avait demandé de n’applaudir qu’à la fin du spectacle !   
Nathan M
Moi, j’ai joué le Bourgeois Gentilhomme (Acte 2 scène 2) et  le malade imaginaire (Acte 1 scène 5 et acte 3 scène 10). Le spectacle s’est bien passé. Avant de commencer j’avais le trac, mais une fois sur scène je n’avais plus rien sauf envie de rire. J’ai souri 2 fois, mais après non …Nicolas
Dès que je suis entrée sur scène cela m’a fait bizarre car, aux répétitions, il n’y avait aucun spectateur et d’un coup,  il y a une cinquantaine de personnes qui nous regarde. Au début, j’avais le trac mais après, il est parti. J’avais envie de sourire car c’était la première fois que je faisais du théâtre devant mes parents.           Léna
Après des tas de répétitions, nous nous produisons en spectacle. Nous avons joué devant un public extraordinaire.J’ai trouvé que ça s’est très bien passé du début jusqu’à la fin. Ma première scène avec Juliette C. n’était pas la meilleure car j’avais le trac, mais à ma deuxième scène avec Tom et Pauline, le trac… pouf… envolé….Bref, j’ai adoré jouer mes 3 scènes !!!     Christelle

Le spectacle approche, la tension monte. Dans les loges tout le monde se prépare. Quand notre tour est là, on est très impatient. Sur scène c’est assez dure de se concentrer car pendant les répétitions il n’y avait personne et là, il y a tous les parents. Pour un premier spectacle de théâtre, c’est réussi.     Camille  
J’ai joué dans « Le bourgeois gentilhomme » Acte 2 Scène 4. J’ai bien aimé. Tout s’est bien passé. Je n’avais pas trop peur. Comme je n’avais qu’une scène à faire, je n’avais pas besoin de me changer. Pour le salut, je suis tellement fière de moi que je ne peux pas m’empêcher de sourire. Après le spectacle, mes parents me félicitent.                   Juliette C
Sur la vidéo du spectacle, une de mes scènes a été coupée, on nous voit juste rentrer sur la piste (nous étions 4) !  Mais à part ça, j’ai bien aimé le spectacle !                Timothée
J’étais très stressée et j’avais très peur de me tromper. A la fin de la représentation j’ai été contente que mes parents me félicitent.            Lara                                                                                                                                                                                                

 

   

Publié le 09 juillet 2008 à 19:21:49 dans Classe de CM2 | Commentaires (0) |

Album K-H

Chose promise...
A voir, travail sur
carte à gratter

Publié le 07 juillet 2008 à 18:24:14 dans Classe de CM2 | Commentaires (0) |

Spectacle Théâtre du 1/ 07 / 08


Ce "théâtre en folie" ?  C'est un peu fort de café ! ça a vraiment été la folie !!

Publié le 02 juillet 2008 à 17:20:56 dans Classe de CM2 | Commentaires (0) |

Spectacle de théâtre du 1er juillet...

Merci à tous, acteurs et spectateurs...Embarrassé

Publié le 02 juillet 2008 à 17:17:26 dans Classe de CM2 | Commentaires (0) |

Suite du Petit lapierre 10... L'interview de Daniel...


Interview de Daniel
(Monsieur qui fait traverser au passage piéton de la rue Eugène Pons)
 

Depuis combien de temps faites-vous ce métier?
Depuis janvier 2008.
Avez-vous exercé d'autres métiers ? Lesquels ?
Chauffeur de cars dans une maison d'enfants de l'armée et de la gendarmerie. (Mon premier métier : imprimeur… J'ai arrêté à cause des dangers du plomb.) 
Habitez-vous dans le quartier ?
Oui, à Caluire, rue de l'Oratoire.
 
A quelle heure commencez-vous et finissez-vous votre travail ?
A 8h le matin, 16h le soir, par tranches 4 fois par jour.
Que préférez-vous dans votre métier?
Le contact avec les enfants et les parents.
Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?
Les gens agressifs en voiture et... la pluie !
 
A votre arrivée, avez-vous été bien accueilli ?
Oui,très bien, les gens du quartier sont sympathiques.
 
Serez-vous encore là l'année prochaine ?
Oui, la ville de Lyon (mon employeur) renouvelle les contrats tous les ans. 
Et pour finir, avez-vous un message à faire passer aux enfants et aux parents de l’école Georges  Lapierre ?
Je n'ai pas de message particulier, simplement que les gens et les enfants continuent à respecter mes gestes il en va de leur sécurité.  
Amicalement à tous.

Merci à Daniel d'avoir si gentiment répondu à ce questionnaire !
Christelle CM1 / CM2

Publié le 28 juin 2008 à 09:12:48 dans Classe de CM2 | Commentaires (0) |

L'histoire des jeux...suite

Voici l'intégralité du texte sur l'histoire des jeux Olympiques, de Juliette et Lison, que vous avez trouvé dans le Petit Lapierre 10...

Les sports à travers les âges A l’occasion des futurs jeux olympiques de 2008 qui auront lieu en Chine, Lison et juliette se sont intéressées à l’histoire de ces rencontres sportives qui se déroulent tous les quatre ans. Dans le temps qu'est-ce qu'était Les Olympiades ?Le sport est une notion moderne, qui n'apparaît vraiment qu'au cours du 19ème siècle. Il possède pourtant des racines anciennes. Dès la haute antiquité, les hommes ont à la fois pratiqué des exercices physiques pour entretenir leur forme et organisé de grandes compétitions entre des athlètes suivies par un public passionné.
Volonté d'entretenir son corps, plaisir du jeu et goût de l'affrontement sont des éléments déjà présent dans le plus lointain passé des hommes.

L'invention des jeux olympiques
Les anciens grecques n'ont pas de mots pour traduire la notion de sport alors qu'ils ont pourtant inventé la gymnastique, les compétitions sportives et les jeux. Les grecques accordent une grande importance aux soins du corps et à la beauté physique. L'activité physique est un élément essentiel de l'éducation des jeunes garçons, car elle est également conçue comme une préparation aux efforts de la guerre.

L'éducation des enfants
L'éducation des jeunes garçons, à partir de 12 ans environ, passe par les exercices physiques, pratiqués sous la direction du paidotribe : celui qui commande la palestre. Cette dernière est un terrain de sport à ciel ouvert, carré et entouré de galerie à colonnade avec quelques bâtiments: vestiaires, salles de repos, bains...

La fin des jeux antique.
Dans les premiers siècles après Jésus Christ, les jeux sont vigoureusement critiqués par les chrétiens (ce sont des fidèles de la région chrétienne qui croient en Jésus Christ). La conversion de l'empire romain au christianisme porte un coup fatal aux jeux: en 393, l'empereur chrétien, Théodose, interdit les jeux. Cette décision entraîne la destruction des sanctuaires des anciens dieux (les temples d'Olympie sont brûlés en 425 par l'empereur Théodose fi). C'est la fin des jeux antiques, en Grèce comme à Rome,

En 1894, à l'initiative d'un français, le baron Pierre de Courbertin, les jeux olympiques sont restaurés d'une façon moderne, Depuis cette date, ils se tiennent tous les quatre ans dans une ville différente du monde et rassemblent tous les athlètes de tous les pays pour une grandiose compétition sportive, Cette dernière est suivie par des dizaines de millier de spectateurs et des centaines de millions de téléspectateurs! Cette année, les J.O. se passent à Pékin.

D'hier à aujourd'hui
Au cours du 19ème et surtout du 20ème siècle, le sport a pris de plus en plus d'importance aux yeux des populations. D'abord, dans beaucoup de pays occidentaux, les conditions de vie s'améliorent et laissent aux gens plus de loisirs et donc plus de temps pour pratiquer un sport. Les règles de jeux sont partout adaptées (on joue au football partout de la même manière, alors que la "soule médiévale" (1) possédait de nombreuses variantes, et cela autorise les compétitions au niveau national et international. Enfin, les nouveaux moyens de transport et de communication permettent d'élargir les compétitions au monde entier, de même que la radio et la télévision à des millions de spectateurs de suivre l'événement !.
Lexique:
(1) La soule médiévale est un sport très pratiqué à l'époque.

Lison et Juliette C.

Publié le 27 juin 2008 à 12:03:54 dans Classe de CM2 | Commentaires (0) |

<< |1| 2| 3| 4| 5| 6| 7| 8| 9| 10| 11| 12| 13| 14| 15| 16| 17| 18| 19| 20| 21| 22| >>

Docs. à télécharger

A consulter...

liens Internet

Archives

Septembre

DiLuMaMeJeVeSa
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     
  • Propulsé par i-citoyen