créer un blog ou un site | www.i-citoyen.com | www.i-rhonealpes.com | www.i-grandlyon.com | www.i-lyon.com

Présentation

Ecole Lapierre


66 rue Eugène Pons
69004 LYON
Tél /Fax:
04-78-28-48-59

ecolep.lapierre
@numericable.fr

http://www.i-canut.com/assos-98.html


Nous trouver Nous trouver

Compteur

Depuis le 17-01-2007 :
273357 visiteurs
Depuis le début du mois :
2197 visiteurs
Billets :
540 billets

Commentaire

Rechercher

Feuilleton "Des invités inattendus" (1)

Nouveau feuilleton des aventures d'Harris Burdick avec Nathan qui se lance dans une histoire en plusieurs chapitres s'intitulant "Des invités inattendus". La phrase à insérer a été soulignée... Bonne lecture !

 

Chapitre 1 : La rencontre
C'est l'histoire de Peter Davidson, un garçon de 11 ans vivant à Londres avec ses parents. Il mène une vie normale jusqu'au 10 novembre 2008. Ce jour là, il lisait tranquillement un livre dans sa chambre quand il entendit sa mère lui crier :
 - Peter va chercher la balayette qui est dans la cave !
Il posa son livre et descendit chercher la balayette. Il passa devant la petite porte mystérieuse. Il l'appelait ainsi car quand ils avaient emménagé, elle était déjà à cet endroit et il n'avait jamais réussi à l'ouvrir. Mais ce jour là, il entendit des petites voix derrière la porte. Il recula et attrapa un balai. Son cœur battait très fort. Il était certain d'avoir vu le bouton de la porte tourner.
En haut sa mère lui hurla :
- Dépêche-toi ! Ramène-moi cette balayette tout de suite !
- Oui je me dépêche.
Peter tapa avec le balai sur la petite porte. Elle s'ouvrit brusquement et un petit homme mesurant moins de 30 cm lui cria :
- C'est pas bientôt fini tout ce bruit ! Il y a des gens qui aimeraient dormir ici !

La suite mercredi 20 mai...

Publié le 17 mai 2009 à 11:02:21 dans Classe de CM2 | Commentaires (0) |

Histoire D'Harris Burdick : " Un jour étrange de juillet" (1/1)

Une nouvelle histoire du livre d'Harris Burdick... La phrase à insérér est facilement reconnaissable...

Un jour étrange de juillet
L'histoire que je vous raconte, moi Manon COLLIN, s'est réellement passée.
Avec mon frère Antoine et mes parents nous étions le 4 juillet 1975 sur la plage de Saint- Tropez. A l'époque, nous étions logés dans un petit appartement dans le nord ouest, en Bretagne. Puis, un jour, maman et papa ont voulu partir loin, loin de tout. Et nous sommes donc venus à Saint-Tropez, vers les plages et le soleil.
C’est comme cela que nous avons emménagé dans une maison avec piscine et jardin. Cela nous a tout de suite plu. Le premier matin on s'est levé à 5 h pour avoir  terminé de décharger nos meubles du camion de déménagement avant midi, pour pouvoir ensuite aller à la plage. On a mangé, puis nous y sommes allés alors que le soleil était à son zénith.
La première chose qu'Antoine voulut faire, était de m'apprendre à faire des ricochets.
- D’abord, tu dois prendre quelques galets bien plats, puis tu les lances de toutes tes forces, un par un, regarde, je vais te montrer avec ces trois galets.
Le premier coula, le deuxième aussi, mais pour le troisième, il se passa quelques chose d'extraordinaire. Il le lança de toutes ses forces, mais le troisième revint en ricochant. Nous avons eu peur tout les deux, mais c'est moi qui me suis manifestée en criant, en hurlant.
-Qu'est ce qu'il y a ? a questionné maman.
-On était en train de faire des ricochets et le troisième galet est revenu, et ça nous a fait peur !
-C'est pas étonnant qu'il soit revenu…a dit maman.
 -Ah bon, pourquoi ?
-C'est tout simple, il a juste dû rebondir sur un dauphin … leur peau est très lisse et élastique.
-OUF ! Je commençais à avoir peur, lançai-je d'un air soulagé.
-Oui, bon, je crois que l'on va arrêter les ricochets pour aujourd'hui ; on va rentrer et faire une bonne sieste à la maison, dit maman.

Ce n’est que plus tard que j’ai  appris à vraiment faire des ricochets ! J’avais 26 ans ! Mais sans l'aide d'Antoine cette fois...
Et voilà, je vous ai  tout raconté sur l’histoire de cette incroyable journée.

            Merci à TRICIA.

A suivre dimanche 17 mai un nouveau feuilleton des histoires d'Harris Burdick : "Des invités inattendus" ... par Nathan...

Publié le 16 mai 2009 à 15:58:32 dans Classe de CM2 | Commentaires (0) |

Course d'orientation 5

Aujourd'hui, pas de photos (oups ! on a oublié l'appareil...) mais cela n'a pas empêché une course en étoile sous le soleil et en compagnie de nuages de moucherons...
Objectif de 10 balises atteint pour 4 groupes Bravo à tous.
Merci à la maman de Tricia pour son aide et à Maria, l'irremplaçable contrôleuse de poinçons.

Publié le 12 mai 2009 à 18:58:32 dans Classe de CM2 | Commentaires (0) |

Feuilleton "Oscar et Alphonse" 11 et Fin

Il reconnut tout de suite Alphonse.
- C'est lui ! C'est mon frère ! C'est Alphonse !!! Posez-le à terre !
La fourmi portant Alphonse le déposa à ses pieds immédiatement.
- On ne peut plus rien faire, dit Damien. On va le laisser là, non ?
- Non ! Je ne veux pas qu'il soit servi pour le dîner ! Je veux le reprendre, s'écria Oscar.
- Demande leur, suggéra Damien.
- Madame fourmi, s'il vous plaît, ne soyez pas « fourmi », soyez « prêteuse » ! Rendez-moi mon frère ! S'il vous plaît ! supplia Oscar.
- D'accord, je vous le rends, mais enterrez-le alors, répondit 343.
- Mais, nous sommes déjà tous enterrés ici !... Bon, c'est promis, dit Damien qui faisait déjà demi­-tour.
- Au revoir, dit Oscar, et merci !
Puis ils partirent, Oscar portant Alphonse et Damien... creusant devant … !

Cette fois ci, c'est la fin, alors ne m'en demandez pas plus car moi-même, je ne connais pas la suite...

 

     (Merci à...)  Louise . D

...A bientôt pour un nouveau feuilleton des Histoires d'Harris Burdick...

 

Publié le 12 mai 2009 à 18:44:57 dans Classe de CM2 | Commentaires (0) |

Feuilleton "Oscar et Alphonse" (10)

 - Je vois ça, répondit Oscar en regardant défiler devant lui une colonne de fourmis dont l'une finit par lui monter dessus.
- Bon, on va les suivre, elles nous conduiront à la fourmilière, dit Damien en les observant.
Une fois les deux amis arrivés sur place, Damien interrogea une fourmi:
- Dans vos réserves de nourriture, auriez-vous une chenille comme celle-ci, dit-il en désignant Oscar, avec une tâche jaune sur le dos ?
- Sûrement, réfléchit la fourmi, mais je vais vérifier. Fourmi 918, peux-tu demander à fourmi 343 si nous avons dans la réserve 753 une chenille fluorescente du type 256 ?
- D'accord, répondit la fourmi 918 avant de partir vers une autre fourmi au numéro inconnu.
Oscar, Damien et la fourmi qui les avaient accueillis attendirent quelques minutes avant d'avoir la réponse.
- Nous en avons deux, conclut la fourmi 918.
- Pourrions-nous les voir, s'il vous plaît, demanda Damien ?
- Bien sûr, s'exclama la fourmi toujours aussi serviable ! Eh, toi, fourmi 918, peux-tu demander à fourmi 343 d'amener ici ces deux chenilles 256 ?
- J'y vais !
Oscar trouvaient ces fourmis sympathiques. Elles étaient aimables et accueillantes. Soudain, il eut un frisson en voyant arriver deux fourmis, portant chacune une chenille inerte sur leur dos...

La suite et la fin ...Mardi 12 mai...

Publié le 08 mai 2009 à 17:32:02 dans Classe de CM2 | Commentaires (0) |

Course d'orientation -séance 4

Comme chaque semaine,l'album de la sortie course d'orientation au CM2 : Aujourd'hui, la course en étoile...

Publié le 05 mai 2009 à 18:43:26 dans Classe de CM2 | Commentaires (0) |

Feuilleton "Oscar et Alphonse" (9)

-C'est vrai ? Tu as croisé mon frère ? ! ? ! ? !

-Ouououi.

- Comment va-t-il ?...

- Bah, je crois qu'il dormait parce qu'il ne bougeait pas et qu'il ne m'a pas entendu quand je lui ai demandé s’il était perdu. Comme il ne m'a pas répondu, je me suis approché de lui, mais pas un souffle ne sortait de sa bouche. Alors je me suis dit qu'il était...
- Qu'il était quoi, interrogea Oscar inquiet ?
-Mort !
- C'est impossible !!!

- Si, parce que ton frère ne respirait plus ! Alors je l'ai laissé là où il était pour que les fourmis l'emportent dans leur fourmilière.
- Conduis-moi à cette fourmilière, s'il te plaît.
- Si tu veux, mais d'abord, dis-moi ton nom.
- Oscar, et toi ?
-Damien, répondit le ver.
- Bon, alors tu viens Damien ? demanda la chenille.
- J'arrive Oscar !
Oscar avait confiance en Damien car il le trouvait rassurant et il avait l'air de savoir où il allait. Ils avancèrent vers la gauche, Damien marchait en tête et Oscar le suivait. De temps en temps, Damien s'arrêtait, regardait autour de lui puis repartait. Parfois Damien faisait des farces à son compagnon mais Oscar n'avait pas le cœur à rire.

Pour ne pas décevoir son nouveau compagnon, il se forçait à rire un peu. Plus tard, Oscar vit une fourmi noire lui couper la route:
- Nous sommes presque arrivés, annonça Damien !

La suite vendredi 8 mai ...

Publié le 05 mai 2009 à 18:36:32 dans Classe de CM2 | Commentaires (0) |

Feuilleton "Oscar et Alphonse" (8)

Pour retrouver son frère, Oscar ne savait pas trop où aller. Il finit par avancer droit devant lui. Il commença à se frayer un chemin dans la terre. Soudain, il entendit des bruits qui le firent sursauter. Il s'arrêta net quand il vit, en face de lui, un ver de terre :
- Bonjour, lui dit-il poliment.
- Bon-bonjour, bégaya Oscar.
- Tu es perdu ?
- Euh.. oui et non !
-Comment ça ! Oui et non ? demanda le ver. Je ne comprends pas ce que tu veux dire !
-Il se trouve que je cherche mon frère. Mais je pense que je ne suis pas perdu, répondit Oscar.
- Tu ne me sembles pas très à l'aise pour quelqu'un qui sait où il est. Alors, dis-moi franchement, tu es perdu ou pas ?
-En réfléchissant bien...ta question est idiote ! répondit Oscar, comment pourrais-je savoir où je suis quand le paysage est toujours le même ?
- Et bien moi, je me repère aux racines des végétaux, aux terriers des lapins ou encore aux fourmilières  ! Il y a aussi les tuy ...
- C'est bon, c'est bon..., j'ai compris, coupa Oscar, mais j'ai une autre question à te poser :
- Laquelle, demanda le ver de terre ?
- As-tu croisé une chenille avec une tâche jaune sur le dos ?
- Laisse-moi réfléchir....
Il y eut un silence qui dura dix secondes, jusqu'à ce qu'Oscar renouvelle sa question.
- As-tu vu une petite chenille, comme moi, avec une tâche jaune sur le dos ?
- Tu ne peux pas patienter deux secondes !
- Si, mais là,  ça fait plus de deux sec...
- Bon, alors, tais-toi un peu...
Oscar commençait à s'énerver car il n'était pas très patient ! Il s'apprêtait à partir quand le ver se manifesta  enfin :
- Oui, s'écria-t-il !
- De quoi, s'étonna Oscar ?
- Oui, j'ai croisé une chenille comme toi avec une tâche jaune sur le dos, assura le ver de terre...

La suite, mardi 5 mai...

Publié le 03 mai 2009 à 12:02:11 dans Classe de CM2 | Commentaires (0) |

Feuilleton "Oscar et Alphonse" (7)

Pour revenir, il ne savait, pas par où passer ! Maintenant il était trop tard ! Il  continua quand même à gauche et creusa ! Malheureusement, au bout d'une demi heure, il mourut d'épuisement !

 Le matin, quand Oscar se réveilla, il était seul... Il chercha Alphonse pendant dix minutes puis finit par  dire :

-C'est bon ! Tu as gagné ! Alors, sort de ta cachette Alphonse !

Oscar pensa que son frère lui faisait une farce ! Mais, au bout d'un quart heure, il commença à s'impatienter :

-Allez Alphonse ! Tu peux te montrer maintenant! Ce n'est plus drôle !

Il conclut, peu après, que son frère n'était plus dans les parages.
Pour la première fois de sa vie, il était seul ! Et il allait devoir retrouver son frère... dans l'immensité du royaume souterrain !


A suivre dimanche 3 mai  ...
Oscar rencontre un nouveau compagnon,  Damien le ver de terre.
Retrouvez les  nouvelles aventures....d'Oscar, Alphonse et Damien ...dans la fourmillière ...

Publié le 01 mai 2009 à 15:13:40 dans Classe de CM2 | Commentaires (0) |

Feuilleton "Oscar et Alphonse" (6)

L'erreur qu'avait commise Oscar, c'était de se déterrer pour aller voir le monde extérieur !
Par mégarde Alphonse l'avait suivi ! Maintenant il le regrettait beaucoup parce qu'il avait risqué sa vie, car quand une chenille de son espèce restait trop longtemps dehors, elle pouvait en mourir. La différence, dans le cas d'Oscar et Alphonse, c'est que ça ne faisait que deux jours qu'ils étaient dehors et ils pouvaient encore rester à l’air libre une semaine ! Alphonse regrettait vraiment de ne pas avoir dit tout ça à Audrey, mais il continuait à creuser parce qu’il voulait qu'Oscar soit seul, le matin, en se réveillant et ainsi lui faire payer son mensonge ! Alphonse était comme ça ! C'était sa façon de penser ! Il trouvait qu'il fallait que les gens qui faisaient des erreurs les payent ! Mais il se rendit compte, un peu trop tard, qu'on n'abandonnait pas son frère pour une « embrouille ». C'était trop cruel ! Hélas, maintenant, Alphonse ne savait pas quelle direction prendre pour revenir sur ses pas. Sans s'en rendre compte, à cause de ses pensées, il s'était perdu !...

Suite vendredi 1 / 05 / 09

Publié le 28 avril 2009 à 18:32:54 dans Classe de CM2 | Commentaires (0) |

Feuilleton "Oscar et Alphonse" (5)

                                Sous terre
         
Quand le trou fut rebouché, Audrey s'en éloigna doucement. Elle avait envie de pleurer mais elle se retenait. Elle trouvait que ce n'était pas humain de quitter des amis, sûrement pour la vie, si rapidement, alors qu’elle les avait rencontrés à peine deux heures avant !
La jeune fille continua à marcher lentement jusqu'à ce que le trou disparaisse complètement de sa vue.

Sous terre, Oscar et Alphonse ne disaient rien. Au bout d'un quart d'heure, Oscar dormait profondément. Alphonse, lui, ne trouvait pas le sommeil ! Il se tortillait dans tout les sens, et  ne parvenait pas à s’endormir ! Il était tracassé ; tracassé d'avoir menti à une petite fille ! Au bout d'un moment, après avoir assez réfléchi, il se leva et commença à creuser un petit tunnel comme un ver de terre, laissant derrière lui son frère. Il creusa longtemps tout en continuant à penser à son erreur. Il se souvenait parfaitement de la scène ...- Nous dormons à dix centimètres de profondeur parce que nous craignons la lumière....On doit obligatoirement se dépêcher de creuser… Oscar avait bien dit obligatoirement !  « Et c'est là que j'aurais dû intervenir…» pensa Alphonse «j'aurais dû lui dire la vérité…» se désola-t-il en, parlant tout seul.  ...- Ah, d'accord c'est..., ...ce n'est pas très grave ... même pas grave du tout ! …
«-Pff non mais quel idiot j'ai pu être ! pensa Alphonse. De plus mon frère a roulé Audrey juste pour réparer son erreur…»

La suite mardi 28 avril ...

Publié le 24 avril 2009 à 18:06:56 dans Classe de CM2 | Commentaires (0) |

Feuilleton "Oscar et Alphonse" (4)

- Non, ce n'est pas que je refuse de vous aider ! Mais c'est que je ne tiens pas trop à me salir, sinon ma mère risque de me gronder.
- Ah d'accord ce n'est pas très grave, dit la petite chenille d'un ton assez déçu, ce n'est même pas du tout grave.
En voyant le résultat de ses paroles, Audrey se désola de voir ses deux nouveaux amis si tristes. Donc elle finit par dire :
- Mais je m'en fiche de ce que ma mère me dira ! Alors quand il sera temps de creuser, vous me préviendrez et je vous aiderai !
- C'est vrai ? demandèrent les chenilles.
- Bah… oui ! dit Audrey ne sachant quoi répondre.
- Merci ! cria Oscar, tu es très gentille Audrey.
- D'ailleurs ça va être l'heure ! dit Alphonse en observant le ciel.
- Exact ! ajouta Audrey.
Elle se leva, posa Oscar et Alphonse par terre, puis remit sa veste. Quand elle commença à dégager un endroit, Alphonse la retint :
- Stop, dit-il, il ne faut pas creuser n'importe où Audrey. Il faut un endroit humide.
- Pourquoi ? questionna-t-elle surprise.
- Sinon demain ce sera trop compliqué de se sortir de là !
A ces mots elle se mit à quatre pattes puis commença à sonder le sol. Quelques instants plus tard, elle demanda si l'endroit leur convenait :
- C'est pas mal ici, non?
- Ouais, dit Alphonse assez satisfait.
- Regarde, c'est sous un arbre, avec un pelouse bien fraîche ! C'est parfait, insista-elle, et toi, qu'est­-ce-que tu en penses Oscar ?
- C'est génial, dit-il, tout simplement super !
Alors  elle commença à enlever la terre de sa place. Au bout d'un moment, elle fouilla dans sa sacoche d'école et en ressortit une règle. Ensuite elle mesura  le trou et constata :
- Le trou est à dix centimètres trois de profondeu, ça devrait aller ? dit-elle en s'essuyant le front plein de sueur.
- Oui, dit Alphonse.
Elle les prit alors dans sa main. Elle savait qu'il était temps de les renvoyer. Les chenilles se tortillèrent doucement dans sa main en lui disant « au revoir ».

La suite Vendredi 24 avril...

Publié le 21 avril 2009 à 17:48:34 dans Classe de CM2 | Commentaires (0) |

Feuilleton "Oscar et Alphonse" (3)

- Tu peux me rappeler ton nom s'il te plait ? demanda Oscar.
- Audrey, répondit la jeune fille.
- Donc, recommença Oscar, Alphonse et moi nous sommes des chenilles. Nous dormons sous terre à dix centimètres de profondeur parce que nous ne supportons pas la nuit.
- Mais alors si vous craignez le noir, pourquoi vous  enfouissez-vous sous la terre?
- Parce que sous la terre nous sommes fluorescents, enfin notre peau. Bref quand le soleil se couche on doit obligatoirement se dépêcher de creuser. L'autre problème que nous avons c'est que nous manquons de force pour atteindre la profondeur voulue.
- Je vois, dit Audrey en se frottant le front, mais alors, comment vous allez faire pour creuser ?
- Eh bien, nous pensions à toi... répondit-il.
- A moi ? s'étrangla Audrey.
- Euh... Oui, dit discrètement Oscar en voyant comment la jeune fille réagissait, mais tu n'es pas obligée d'accepter. Parce qu’on pourra toujours trouver une autre solution rectifia-t-il.

Suite,...mardi 21 avril...

Publié le 17 avril 2009 à 19:00:39 dans Classe de CM2 | Commentaires (0) |

Feuilleton" Oscar et Alphonse" (2)

- Et oui c'est la vie. Eh ! dis donc la fille humaine, dit la bestiole, tu ne...
- Si vous voulez bien Oscar et je ne sais plus qui…, on parlera plus tard ! dit Audrey.
Et elle fourra les chenilles dans sa poche puis remit sa veste.
A la sortie de l'école, elle vérifia que ses deux nouveaux compagnons  étaient encore là ! Audrey fut soulagée. Bizarrement, son attachement aux deux chenilles l'intrigua. Qu'est-ce qu'elle perdrait si elles disparaissaient ? Deux « asticots » ?  Qui, en plus, avaient failli lui faire prendre une belle punition si elle avait crié quand elle les avait vus ? Elle décida de s'isoler dans un coin tranquille pour leur reparler, même si elle avait encore du mal à  croire à cette histoire...
Audrey alla donc dans une clairière, s'assit dans l'herbe et sortit de sa poche Oscar et Alphonse.
- Ouf ! Il était temps que tu nous sortes de là ! Je commençais vraiment à étouffer dans ce, ce...dit Oscar en se débarrassant d'un vieux papier de bonbon collant.
- Dans cette poche… ? interrogea Audrey.
- Euh ... oui, sûrement !
- Tu voulais me parler tout à l'heure ?
- Exact ! répondit la chenille en s'arrachant quelques poils tout collants.
- Bon, alors, j'écoute ! dit la fillette en mettant sa veste par terre pour s'asseoir dessus.
- Alors voilà, commença Oscar,…
- Attends, coupa Audrey, pourquoi est-ce que lui il ne parle jamais ? demanda t-elle en montrant Alphonse.
- Je... c'est vrai ça ? Pourquoi tu ne parles jamais quand on rencontre quelqu'un Alphonse ?
- Je n’me souviens pas du texte ! murmura doucement Alphonse.
- Bah, prends la feuille où c'est marqué ! Tout simplement ! répondit Oscar, plein d’humour.
- Attendez ! Si vous vous mettez à parler tous les deux comment vais-je faire pour vous différencier ? questionna Audrey
- Moi je suis Oscar et tu peux me reconnaître car j'ai un bouton ici… là, tu vois ?
- Euh... non… dit Audrey un peu désolée.

- Moi j'ai une tache un peu jaune sur le dos ! dit soudainement Alphonse.
- En effet ! Alors je te reconnaîtrai avec cette tache ! répondit Audrey.

la suite vendredi 17 avril...

Publié le 14 avril 2009 à 13:01:09 dans Classe de CM2 | Commentaires (0) |

Feuilleton "Oscar et Alphonse" (1)

Nouveau feuilleton de la série les mystères d' Harris Burdick.

Aujourd'hui, l'image de départ est accompagnée de la phrase : "Elle savait qu'il était temps de les renvoyer." (Cette phrase sera glissée quelque part, dans l'histoire, selon le choix de l'auteur...) 
L'histoire est écrite par Louise.D qui va nous tenir en haleine durant plusieurs épisodes...Bonne lecture !

Oscar et Alphonse

 

Tout a commencé à l'école. Comme d'habitude, Audrey parlait de tout et n'importe quoi avec sa copine Marion quand la cloche sonna :
- Ah ! Ça a sonné, Tu viens ?
- OK, dit Audrey.
Une fois en rang, Audrey poussa un petit cri :
- Qu'est-ce qui se passe ? questionna Marion surprise.
- j'ai oublié ma veste ! Je vais la chercher !
Et elle partit à toutes jambes en direction du fond de la cour. De retour en classe, elle sentit quelque chose la chatouiller sur l’épaule gauche. Elle enleva sa veste et toucha son épaule. Elle y trouva deux petites bêtes qui bougeaient. Elle les prit dans sa main pour mieux les voir et posa son autre main sur sa bouche pour ne pas crier :
- Bonjour je suis Oscar et lui c'est Alphonse, dit une des bêtes. Et toi ?
- Mais vous êtes des, des... bafouilla Audrey.
- Des chenilles et oui ! Et toi tu es... un jaguar ?
- Non, je…, je suis… une fille !
- Mais pourtant tu as bien des taches ? dit l'animal en désignant la chemise d'Audrey.
Celle-ci regarda son chemisier.                                                            .
- Cette tache là ? demanda -t-elle en montrant une éclaboussure marron.
- Oui ! insista la petite bête.
- Mais, je l'ai faite à la cantine cette tache ! Avec la sauce de la viande....
- Tu n'es pas un jaguar donc ?
- Non, non ! Je suis une fille...  une fille humaine ! ... Par contre, vous......VOUS ÊTES.... DES.....CHENILLES ....QUI......... VOUS  PARLEZ !!??

La suite, mardi 14 avril...

Publié le 10 avril 2009 à 14:27:39 dans Classe de CM2 | Commentaires (0) |

Feuilleton "La maison de la rue des érables" (3/3)

En s'approchant, il poussa un cri d'horreur :
«Ah, un extra-terrestre !
Une créature qui marchait bizarrement et qui avait trois yeux se tenait devant lui.
Pierre dit:
- Moi je voudrais bien l'apprivoiser…
…Et c'est ainsi qu'ils l'apprivoisèrent.
Ils trouvèrent tous les matériaux qu'il fallait pour faire redécoller la maison, et ils emportèrent une roche comme souvenir. En remontant les marches de la maison, Julien murmura :
- Adieu belle planète ! » 
Maintenant, ils étaient partis pour de bon.

Quand ils atterrirent, ils étaient revenus exactement à la place habituelle de la maison.
Puis les parents revinrent et ne s'aperçurent de rien.
L'aventure de Pierre et Julien resta secrète pour l'éternité.
Quand à l’extra-terrestre, ils le cachèrent jusqu'à leur mort. Quand ils furent enterrés, la créature recréa le moteur ultra-puissant pour retourner sur sa « bonne vieille planète ».
Mais, cette fois-ci, ce ne fut pas avec une maison que le décollage eut lieu… mais avec un
sapin…

Merci à Clovis

Prochain feuilleton "Oscar et Alphonse" par Louise D, vendredi 10 avril ... Pourrez-vous patienter jusque là ???

Publié le 04 avril 2009 à 11:23:15 dans Classe de CM2 | Commentaires (0) |

Printemps des poètes ...2

Une nouvelle poésie à découvrir, à la manière de Jacques Charpentreau ... Le coquillage !
   
O    O
Clique là

    
                           
Tu resteras
         

    Sans voix... 

Publié le 03 avril 2009 à 17:55:35 dans Classe de CM2 | Commentaires (0) |

Feuilleton "La maison des érables" (2/3)

...
«- Hic ! Bonne idée ! répondit le frère.

Il était tout juste minuit. Sous le clair de la pleine lune, Julien chuchota à Pierre : 
-  Ca y est ! On a une minute pour se préparer avant le décollage !
Et dans un bruit d'enfer, la maison se souleva au-dessus du sol. Ce fut un beau décollage.
- Julien ? Tu sais où on va atterrir ?
- Non, je ne sais pas. Il y a juste à attendre. Quoi... ?... Déjà ... ? ... Je pense que nous atterrissons…
Après être sortis de la maison, les jumeaux allèrent explorer les environs.
-  Julien, je vois une grotte par là !
- Allons-y…
En entrant dans la grotte, Julien s'exclama :
- Eh, il y a quelqu'un là-bas !»

Suite et fin samedi 4 / 04 / 09

Publié le 03 avril 2009 à 17:18:09 dans Classe de CM2 | Commentaires (0) |

Course d'orientation avec les CM2

Séance 2 du cycle course d'orientation.
Après un début un peu "râté" (merci quand même à la maman d'Inès de nous avoir accompagnés) une première séance de remise en forme ce mardi (merci à la grand mère de Nathan pour son aide précieuse).
Prochaine séance, les choses "sérieuses" vont commencer ! Tenue de sport obligatoire !
A suivre un album ... "à la semaine"
...Très bientôt !

Publié le 02 avril 2009 à 18:43:18 dans Classe de CM2 | Commentaires (0) |

Feuilleton "La maison de la rue des érables" (1/3)

Un nouveau feuilleton d'Harris Burdick, "La maison de la rue des érables" et cette fois, c'est Clovis qui s'est attelé à l'écriture !
La phrase à insérer est : "Ce fut un beau décollage !"
Bon décollage...

LA MAISON DE LA RUE DES ERABLES

Il était une fois, une maison située dans la "rue des érables".
Dans cette maison vivaient une femme nommée Claire, son mari Marc et leurs deux enfants jumeaux, Pierre et Julien, âgés de 14 ans. Les enfants étaient toujours occupés à bricoler
des moteurs, des métaux et plein de choses de ce genre là, bref, des bricoleurs ! Mais un jour, une chose inattendue arriva aux jumeaux.
Ils firent une découverte : Pierre et Julien réussirent -à la suite de beaucoup d'expériences- à inventer un moteur, un moteur ultra-puissant, avec un combustible qui en grande quantité pourrait, peut-être, faire décoller une maison !
Un jour où les enfants étaient allés au restaurant, en cachette pendant que leurs parents étaient partis, et alors qu'ils avaient bu 10 canettes de bière chacun, Pierre dit à Julien:
«Tu te souviens hic ! du moteur que ... hic ! l'on à ...hic ! inventé il y a... hic ! un mois ? On pourrait... hic ! aller sur la... hic ! Lune ! »

 

A suivre vendredi 03 / 04 / 09

Publié le 31 mars 2009 à 12:05:38 dans Classe de CM2 | Commentaires (0) |

<< |1| 2| 3| 4| 5| 6| 7| 8| 9| 10| 11| 12| 13| 14| 15| 16| 17| 18| 19| 20| 21| 22| >>

Docs. à télécharger

A consulter...

liens Internet

Archives

Décembre

DiLuMaMeJeVeSa
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    
  • Propulsé par i-citoyen