créer un blog ou un site | www.i-citoyen.com | www.i-rhonealpes.com | www.i-grandlyon.com | www.i-lyon.com

Présentation

Ecole Lapierre


66 rue Eugène Pons
69004 LYON
Tél /Fax:
04-78-28-48-59

ecolep.lapierre
@numericable.fr

http://www.i-canut.com/assos-98.html


Nous trouver Nous trouver

Compteur

Depuis le 17-01-2007 :
261562 visiteurs
Depuis le début du mois :
3195 visiteurs
Billets :
540 billets

Commentaire

Rechercher

<< Le retour des feuilletons d'Harris Burdick... | Feuilleton "Dessert vivant"... (2/3) | Revue de presse >>

Feuilleton "Dessert vivant"... (2/3)

Chapitre 2 : Un dessert qui marche !
Clarisse déposa la citrouille sur le buffet et attendit l’heure d’aller chercher les enfants à l’école. Le moment venu, elle sortit de sa maison et partit à pied (personne n’a une voiture de quinze places…). Arrivée à l’école, elle récupéra les enfants et ils prirent ensemble le chemin du retour. Les enfants devaient bien évidemment se mettre en rang, car sinon cela ferait un véritable troupeau complètement désordonné. Dès qu’ils eurent franchi le seuil de la porte, les enfants se dépêchèrent de monter dans leur chambre pour faire leurs devoirs. Leur chambre, en réalité, était une pièce de la taille d’un salon, remplie de lits à deux étages. Ils refusèrent tous de goûter. Clarisse sourit. Décidément, ses enfants adoraient l’école. Elle s’apprêtait à faire un peu de rangement lorsqu’elle se rendit compte que la citrouille n’était plus au même endroit. Pourtant, Clarisse était sûre de l’avoir posée sur le buffet ! Et maintenant, elle était sur le bar ! Comment cela était-il possible ? Clarisse, songeuse, regarda d’un air inquiet la citrouille. Soudain, on frappa à la porte. Clarisse alla ouvrir. C’était Samuel, qui rentrait du travail. Oh ! fit Clarisse, qui ne s’attendait pas à le voir de retour si tôt ! Samuel, cependant, dit d’un air intrigué :
- Qu’est-ce qu’il y a ?
- Oh, rien, rien… répondit Clarisse, bien décidée à ne pas lui raconter ce qu’elle avait vu.
- Bon… dit Samuel, qu’est-ce que tu as pris comme citrouille ?
- Ah, je suppose que tu veux la voir ? demanda Clarisse. Viens, elle est sur le ba… commença-t- elle, juste avant de s’apercevoir que la citrouille n’y était plus. Elle la chercha longuement des yeux, avant de la trouver. Elle était posée sur un des fauteuils du salon.
- Clarisse ! S’indigna Samuel, Qu’est-ce qui t’a pris de poser ce légume sur l’un de nos beaux fauteuils ! Es- tu donc devenue folle ?
-Je, je suis désolée… balbutia Clarisse, elle… bon, ce n’est pas grave, je vais tout de suite la mettre sur le buffet…
Elle se dépêcha de prendre la citrouille et de la mettre sur le buffet. Mais, dès que Samuel fut parti, elle s’affala sur une chaise de la cuisine en murmurant :
- Mais que m’arrive - t’il ? Est-ce que je suis en train de perdre la raison ? Le lendemain soir, cependant, l’ambiance qui régnait dans la maison était gaie et enjouée. Clarisse et Samuel avaient, pour célébrer Halloween, invité la grand- mère des enfants, le grand- père, l’oncle, la tante, les cousins et les cousines. Il fallait mettre dans le jardin au moins quatre tables pour accueillir tout le monde. Clarisse était chargée de découper la citrouille, pour le dessert. Elle était seule dans la cuisine et bien décidée à mettre fin à ces hallucinations dont elle croyait être victime. Elle prit un couteau, s’installa à la table et alla chercher la citrouille. Cependant, elle mit longtemps à la trouver. Elle était pourtant sûre de l’avoir posée sur le buffet, la veille au soir. Mais ce n’était pas là où elle la trouva. La citrouille avait, malgré sa taille relativement grosse, réussi à atterrir sous le canapé. Clarisse la saisit, et la posa sur la table où, décidée, elle leva son couteau. Mais, soudain, Clarisse cligna des yeux, croyant rêver. La citrouille s’était mise à briller ! Une étrange lumière se dégageait du légume. Une lumière mi-inquiétante, mi-féerique. Elle abaissa le couteau et cela devint encore plus lumineux.
                        Soudain, sans prévenir, la citrouille sauta de la table et alla se réfugier sous un fauteuil. Terrifiée, Clarisse resta figée un instant, avant de se jeter à la poursuite du dessert. A présent, elle comprenait pourquoi le marchand avait tellement tenu à lui vendre la citrouille, voire à lui donner. Il n’ignorait pas les pouvoirs du légume. Clarisse courut après la citrouille, qui venait juste de sortir de sous le fauteuil, encore quelques minutes, jusqu’à ce qu'elle s’engage par la porte menant au jardin, toujours en sautant. Clarisse, essoufflée, s’arrêta un peu, le temps de reprendre sa respiration, et s’engagea à la suite du légume, par la porte du jardin. Coûte que coûte, elle arriverait à la rattraper, elle en faisait le serment.
 

Rendez-vous vendredi 24 septembre...  pour la suite et la fin de l'histoire... 

Publié le 17 septembre 2010 à 18:13:39 dans Classe de CM2 | Commentaires (0) |

Commentaires non autorisés sur ce blog

Docs. à télécharger

A consulter...

liens Internet

Archives

Septembre

DiLuMaMeJeVeSa
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
  • Propulsé par i-citoyen