créer un blog ou un site | www.i-citoyen.com | www.i-rhonealpes.com | www.i-grandlyon.com | www.i-lyon.com

Présentation

Ecole Lapierre


66 rue Eugène Pons
69004 LYON
Tél /Fax:
04-78-28-48-59

ecolep.lapierre
@numericable.fr

http://www.i-canut.com/assos-98.html


Nous trouver Nous trouver

Compteur

Depuis le 17-01-2007 :
273768 visiteurs
Depuis le début du mois :
2608 visiteurs
Billets :
540 billets

Commentaire

Rechercher

<< 50 000 ! | Le retour des feuilletons d'Harris Burdick... | Feuilleton "Dessert vivant"... (2/3) >>

Le retour des feuilletons d'Harris Burdick...

Oui, ça y est, les voilà de retour, les feuilletons tant attendus des "Mystères d'Harris Burdik".
Le principe est simple :
En se servant d'un dessin du livre d'Harris Burdik, du titre et de la phrase qui accompagnent ce dessin, un élève de la classe invente une histoire en un ou plusieurs épisodes.
Pour le premier de l'année, ça commence très fort ! Zoé a écrit une histoire en trois épisodes, à vous couper le souffle, en se servant du dessin "Dessert vivant". La phrase à glisser dans le texte est : " Elle abaissa le couteau et cela devint encore plus lumineux." 
Accrochez-vous et bonne lecture...


                                               DESSERT VIVANT

Chapitre 1 : Halloween

Il était une fois une jeune femme qui s’appelait Clarisse Jamesse. Un jour, elle partit au marché. C’était la veille d’Halloween. Elle s’en allait ainsi acheter une citrouille pour le lendemain soir. Son mari lui avait dit, juste avant de partir au travail :
-
Prend une citrouille quelconque, l’important, c’est que ça soit une citrouille.

Alors, Clarisse lui avait répondu qu’elle prendrait la moins chère. En effet, Clarisse et Samuel Jamesse ne roulait pas sur l’or. Il est vrai  que lorsqu’on est une famille nombreuse, on a rarement l’occasion de se payer plusieurs kilos de noix de saint- jacques. Avec leurs treize enfants, il leur était déjà difficile de payer chaque année les fournitures scolaires, alors vous imaginez des noix de saint- jacques…
Clarisse était une jeune femme brune, aux yeux noirs comme le jais et elle avait une bouche qui aimait sourire. Son mari, quant à lui, était roux et plusieurs tâches de rousseurs constellaient son nez. Leurs enfants, Louise, Ugo, Lisa, Victor, Ambre, Paul, Natacha, Léo, Mélysandre, Tom, Hanna, Matéo et Alice étaient tous nés en même temps et avaient tous l’âge de 6 ans. Les filles ressemblaient comme deux goutes d’eau à leur père et les garçons à leur mère. Clarisse et Samuel habitaient en France, plus précisément à Toulouse. Ils menaient une vie paisible. Enfin, jusqu’à  aujourd’hui. Car c’est ce jour qui allait tout bouleverser…

Clarisse, après quelques minutes de marche, arriva sur la place. Le marché s’étendait sur une longue distance mais, malgré tout ce qui lui faisait envie, Clarisse se dirigea raisonnablement vers un des marchands, celui qui vendait des citrouilles. C’est avec étonnement qu’elle découvrit une citrouille énorme en vente à un prix très bon marché. Curieuse, elle s’approcha du marchand pour lui demander s’il ne s’était pas trompé  au niveau des prix. Celui- ci lui répondit que non, que tout était normal. Clarisse, perplexe, insista :

-Mais si, il y a forcément une erreur, monsieur ! Vous voyez bien, là-bas, la citrouille ! Je suis sûre que vous vous êtes trompé !

Même si elle savait parfaitement qu’il ne servait à rien de faire des histoires, qu’il lui fallait au contraire se dépêcher d’acheter cette citrouille avant que quelqu’un d’autre ne le fasse, Clarisse ne pouvait s’empêcher de se dire qu’elle ne devait tout de même pas tricher avec ce pauvre marchand. Elle était bien trop honnête pour faire une chose pareille.
Le marchand, cependant, releva la tête de la citrouille qu’il était en train d’examiner et son air maussade se transforma en un air plutôt intéressé.
-Vous voulez l’acheter ? demanda-t- il, plein d’espoir.
- Et bien, je… je ne sais pas encore… commença Clarisse.
Alors le sourire du marchand s’effaça d’un coup, et son air désespéré lui revint aussitôt.
- Oh, j’en étais sûr… se lamenta-t- il, personne ne veut de cette fichue citrouille… Je dois être maudit, tout comme elle…
- Bon, bon… je veux bien vous la prendre, si cela vous tient tant à cœur… céda Clarisse.
- C’est vrai ? C’est le plus beau jour de ma vie ! s’exclama le marchand.
- Mais au fait,  que trouvez- vous donc à cette citrouille ? interrogea Clarisse, qui venait de remarquer que la citrouille qu’examinait le vendeur n’avait rien d’exceptionnelle.
- Oh, je… fit le marchand d’un air gêné. Je vérifiai si elle n’était pas… de toute façon, ça n’a pas d’importance. Revenons- en plutôt à cette citrouille. Si vous voulez, je vous la donne ! proposa le vendeur.
Clarisse écarquilla les yeux, stupéfaite.

-Ce n’est pas une blague ! insista-t- il. Elle est tellement…petite… prenez- la, je vous en prie.
Interloquée, Clarisse resta un moment bouche bée, puis elle souhaita une bonne journée au marchand, prit la citrouille et repartit.
Arrivée à la maison, elle se dit que ce marchand était devenu fou, à force d’être malheureux.

A suivre vendredi 17 septembre...

Publié le 10 septembre 2010 à 18:20:17 dans Classe de CM2 | Commentaires (0) |

Commentaires non autorisés sur ce blog

Docs. à télécharger

A consulter...

liens Internet

Archives

Septembre

DiLuMaMeJeVeSa
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
  • Propulsé par i-citoyen