créer un blog ou un site | www.i-citoyen.com | www.i-rhonealpes.com | www.i-grandlyon.com | www.i-lyon.com

Présentation

Ecole Lapierre


66 rue Eugène Pons
69004 LYON
Tél /Fax:
04-78-28-48-59

ecolep.lapierre
@numericable.fr

http://www.i-canut.com/assos-98.html


Nous trouver Nous trouver

Compteur

Depuis le 17-01-2007 :
318652 visiteurs
Depuis le début du mois :
345 visiteurs
Billets :
540 billets

Commentaire

Rechercher

Feuilleton "Des invités inattendus" Chapitre 11

 

Les trois enfants commencèrent à écrire la lettre. Puis ils allèrent la mettre discrètement sous la porte du sage. Deux jours plus tard, pendant que Lise et ses compagnons déjeunaient dans leur cabane, elle vit la poignée de la porte tourner "Son cœur battait très fort. Elle était sûr d’avoir vu le bouton de la porte tourner. " Ils virent alors entrer un homme très grand et très musclé.
Un des cousins lui demanda :

« Qui êtes-vous et que voulez-vous ? ».

L’homme lui répondit :

« Je viens vous dire que la police a attrapé Albert Willox et que vous devez aller les voir pour raconter ce qu’il vous a fait. »

Les enfants se préparèrent et partirent sur le champ. Une fois arrivé à la caserne des gendarmes, la troupe attacha les vélos à un poteau et entrèrent dans le grand bâtiment peint en bleu et blanc. A l’intérieur, un policier les attendait. Il demanda à Lise de raconter ce qui leur était arrivé. La jeune fille raconta tout en détail et le sage fut amené, une fois le récit de la fillette terminé. Evidemment, celui-ci prétendait que tout était faux, mais ce fut la petite troupe que la police crut, car le casier judiciaire d’Albert Willox contenait des choses pas très avouables. Comme des escroqueries financières ou bien des trafics d’armes… Bref, il avait déjà passé la moitié de sa vie en prison. Après le long témoignage des enfants, il fut mit en garde à vue. Les cousins et Lise rentrèrent à la villa où ils mentirent encore une fois en disant qu’ils étaient allés faire du vélo. Cette fois le père des deux garçons comprit qu’ils mentaient et leur interdit de sortir du village. Heureusement que leur cabane se situait à l’orée du bois et que c’était pile la limite de la petite commune. Ils y allèrent et décidèrent d’organiser une petite fête avec leurs amis du village pour se changer les idées. Ils mirent des invitations dans les boîtes aux lettres. La fête devait avoir lieu le vingt et un janvier. Quelle coïncidence, pile le jour où le vieux fou allait être relâché par manque de preuves.
Mais évidemment, les enfants ne le savaient pas...

A suivre vendredi 18 juin...

Publié le 11 juin 2010 à 18:37:43 dans Classe de CM2 | Commentaires (0) |

Docs. à télécharger

A consulter...

liens Internet

Archives

Juin

DiLuMaMeJeVeSa
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   
  • Propulsé par i-citoyen