créer un blog ou un site | www.i-citoyen.com | www.i-rhonealpes.com | www.i-grandlyon.com | www.i-lyon.com

Présentation

Ecole Lapierre


66 rue Eugène Pons
69004 LYON
Tél /Fax:
04-78-28-48-59

ecolep.lapierre
@numericable.fr

http://www.i-canut.com/assos-98.html


Nous trouver Nous trouver

Compteur

Depuis le 17-01-2007 :
261276 visiteurs
Depuis le début du mois :
2909 visiteurs
Billets :
540 billets

Commentaire

Rechercher

<< L'activité vélo | L'homme à l'oreille coupée | L'homme à l'oreille coupée (suite) >>

L'homme à l'oreille coupée

L'homme à l'oreille coupée. (Roman de  Jean-claude Mourlevat)
Il y avait dans un port de la Norvège un très vieil homme à qui manquait une oreille.
- Comment l'as-tu perdue ? lui demandait-on dans l'auberge où il venait s'enivrer chaque soir, et il répondait volontiers : "Oh, ça remonte à loin !..."

S'en suit une série d'explications, toutes plus étonnantes les unes que les autres...
Les enfants de la classe ont eux aussi inventé une explication à cette oreille manquante...en voici quelques unes...Perplexe

...C'était à l'école quand j'avais six ans. Je venais d'entrer en primaire. A l'époque quand on faisait une bêtise en classe ou qu'on papotait, le maître arrivait avec sa règle  et clac !  sur les doigts…

Ce n’est pas exactement ce qu'il s'est passé ce jour là !

Avec un copain,  on avait récupéré une punaise… Après la récréation, on l’a mise sur la chaise du maître… Quand il s'est assis, il a hurlé. On a éclaté de rire. Les autres élèves se demandaient ce qui se passait. Le maître s'approcha de moi, leva la règle, et  clac ! .... Mon oreille pendait ! Le maître resta planté devant moi. Quand il remarqua ce qu'il avait  fait, il alla chercher l'infirmière, pendant que je hurlais ! Et voila …
Adélaïde

...C'était un samedi après-midi, je jouais au foot avec mes grands cousins. J'avais 4 ans et déjà je me débrouillais comme un grand sportif. Au bout d'une heure, j'étais rouge et essoufflé, mais je continuais sous les encouragements des grands. A un moment, j'ai glissé sur le ballon et je me suis fais très mal. Maman m'a directement emmené à l'hôpital pour passer une radio. Ils ont dit que mon bras était cassé, et que dans environ 20 jours, je serais guéri.
J'ai passé tout ce temps en misère et en ennui.
Trois semaines plus tard, je suis allé faire enlever mon plâtre. Nous étions, maman et moi, dans la salle d'attente. Au bout de 5 minutes, notre tour est arrivé. Le docteur m'a montré qu'il fallait aller m'asseoir sur une chaise placée au bout de la pièce. Ensuite il m’a présenté un couteau  et a commencé à couper mon plâtre d'un côté. Puis, il m'a fait lever le bras, mais au lieu de me couper le plâtre de l’autre côté, il a dévié son geste et m'a tranché l'oreille.
Et voilà vous savez tout ! Et maintenant, fichez-moi la paix avec cette histoire d'oreille perdue...
Christelle  

 
...C'était il y a bien 40 ans. On m'avait envoyé sur le front. J'avais été transporté dans ces grosses voitures camouflées. J'étais dans la troisième tranchée, loin des coups de fusils, mais près des canons à obus… Quatre fois soixante-dix décibels à la minute… Certains prétendaient avoir les tympans crevés.
Non, non ne vous inquiétez pas, mon oreille n’a pas explosé à cause du bruit.
On m'a transféré en première ligne.
Un jour l'officier a tiré avec son revolver : cela voulait dire que l'on devait sortir de la tranchée. J'ai prié ma bonne étoile et je suis sorti de cette maudite fosse boueuse avec mon fusil calibre 46. Les soldats tombaient à côté de moi. En chemin je vis au sol un homme qui avait les jambes déchiquetées jusqu'à la mi-cuisse. A cause d'un obus sûrement. Des traîtres avaient enfoui des explosifs avec des capteurs. C'est à dire que quand quelqu'un marchait dessus, la bombe explosait. Un soldat qui était devant moi a posé le pied sur une de ces saletés. La détonation aurait pu me déchirer la moitié du visage. Mais seule mon oreille fut arrachée. Je réussis à regagner la tranchée puis je fus transféré à l'infirmerie militaire. J'en suis ressorti sans mon oreille.
Et voilà comment je l'ai perdue.
Louis R

C'était le 22 septembre, le jour de mon anniversaire. J'avais 10 ans.
Mon père avait loué un super beau bateau. Ce  jour là, il repéra un gros requin.
A cette époque j'étais très curieux. J'allais le rejoindre, quand il se retourna, et, sans faire exprès, il me donna un coup. Je tombai à l'eau.
Imaginez la suite...
Le requin s'approcha dangereusement. Mon père n'eut même pas le temps de me sortir de l'eau que celui-ci me croqua l'oreille. Et maintenant, vous connaissez la vérité !
Léna

Rendez-vous mardi 30/09/08 pour connaître d'autres explications à cette oreille coupée...Peut-être apprendrez-vous la vérité ?

 

 

Publié le 27 septembre 2008 à 15:57:46 dans Classe de CM2 | Commentaires (0) |

Commentaires non autorisés sur ce blog

Docs. à télécharger

A consulter...

liens Internet

Archives

Septembre

DiLuMaMeJeVeSa
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930    
  • Propulsé par i-citoyen