créer un blog ou un site | www.i-citoyen.com | www.i-rhonealpes.com | www.i-grandlyon.com | www.i-lyon.com

Présentation

Robert Luc, historien de la Croix-rousse.

Les Bambanes, les traboules de Lyon et les canuts de la croix-rousse.

robert.luc2@wanadoo.fr
04 78 27 11 51


Nous trouver Nous trouver

Novembre

DiLuMaMeJeVeSa
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     

Le 17 octobre....1950

Naissance à Rabat au Maroc de Philippe Barbarin l'actuel cardinal archevêque de Lyon. Il est aussi comme le veut la tradition depuis 1079, primat des Gaules. Un titre, devenu honorifique depuis le Moyen-Age, qui est dû à l'ancienneté du siège. Il donnait la primauté à l'archevêque sur les diocèses voisins.

Publié le 17 octobre 2005 à 07:49:40 dans Ce jour là.... | Commentaires (0) |

Le 16 octobre....1794

Une grande fête est donnée en honneur de Jean-Jacques Rousseau. Un tombeau symbolique construit par Chinard est élevé sur une presqu'île en face du pont Morand.

Publié le 16 octobre 2005 à 08:28:14 dans Ce jour là.... | Commentaires (0) |

Le 15 octobre....1791

Le Conseil général du district de Lyon se réunit. Le rapport porte surtout sur la ventes de biens nationaux qui s'élèvent à 10 millions de livres. Les impôts sont déclarés trop élevés et rentrent mal.

Publié le 15 octobre 2005 à 08:39:37 dans Ce jour là.... | Commentaires (0) |

Le 14 octobre....1794

Le décret qui permet à Lyon d'abandonner son nom de Commune-Affranchie est connu depuis deux jours. Une souscription est aussitôt ouverte pour offrir à la marine un bateau portant le nom de "Lyon". Ce 14 octobre on descend le grosse cloche de Saint-Jean afin de la fondre pour en faire des canons.

Publié le 14 octobre 2005 à 07:03:06 dans Ce jour là.... | Commentaires (0) |

Le 13 octobre....1799

De retour d'Egypte, Bonaparte s'arrête à Lyon. On illumine les maisons, on l'acclame. Une pièce de théâtre est improvisée au titre de cisconstance : "Le Héros de retour".

Publié le 13 octobre 2005 à 06:49:28 dans Ce jour là.... | Commentaires (0) |

Le 12 octobre....1867

Décès de Claude-Joseph Bonnet. C'est en 1811 qu'il crée, à l'aide de prêts familiaux sa première maison de soierie à Lyon. En 1835 il édifie dans son pays natal Jujurieux une manufacture chargée principalement de la préparation des soies. C'est un des pionniers de l'industrialisation. Son établissement de Jujurieux est le type même du pensionnat industriel. L'usine est composée exclusivement de jeunes filles dirigées par des religieuses qui les surveillent à l'atelier, au réfectoire et au dortoir. Un système qui hésite entre l'abbaye et le pensionnat. Les moralistes chrétiens se félicitent que les filles soient "astreintes à un genre de vie qui les séparait du monde et les préservait de toute tentation et de tout péril". Lyon le 4 mars 1870 va honorer ce soyeux en lui attribuant la rue croix-roussienne qui va de la rue Tabareau à la rue Philippe de Lasalle. Provocation du second Empire ? C'est dans cette même rue que les Canuts pendirent son effigie en 1831 lors de la révolte. En effet C-J Bonnet fut un de ceux qui refusa d'accepter le tarif négocié au préalable.

Publié le 12 octobre 2005 à 08:34:44 dans Ce jour là.... | Commentaires (0) |

Le 11 octobre....1748

Naissance de François Grognard. Négociant, il était spécialisé dans le tissage des étoffes d'argent, d'or et de soie. Le roi de Pologne l'avait nommé conseiller au commerce et il fut inspecteur du mobilier de la couronne sous l'Empire. Il a donné une rente annuelle de 4500 francs pour l'éducation d'un enfant de négociant infortuné (il y en avait !), pour instituer deux prix à l'école de dessin et pour servir à faire peindre, graver ou sculpter les portraits "des artistes lyonnais qui ont illustré la patrie". Lyon à donné son nom à la rue, toute en escalier, qui va de la rue Audran à la rue des Fantasques. Une société de boules dynamique et sympathique, qui oeuvre au pied du fort St Laurent, porte également son nom : Les Grognards !

Publié le 11 octobre 2005 à 07:23:52 dans Ce jour là.... | Commentaires (0) |

Le 10 octobre....1796

Impliqué dans le complot du camp de Grenelle, l'ex-maire de Lyon Antoine-Marie Bertrand est condamné à mort.

Il était né le 1er mars 1757 à Lyon. Fils d'un négociant il fut marchand de soierie, associé à Chalier. Après la démission de Nivière-Chol et à la suite du retrait forcé de Gilibert, il est élu maire le 8 mars 1793. Arrêté le 30 mai il passe tout le siège de Lyon par la Convention en prison. Réintégré dans ses fonctions le 10 octobre 1793.

Publié le 10 octobre 2005 à 07:51:52 dans Ce jour là.... | Commentaires (0) |

<< |1| 2| 3| 4| 5| 6| 7| 8| 9| 10| 11| 12| 13| 14| 15| 16| 17| 18| 19| 20| 21| 22| 23| >>