créer un blog ou un site | www.i-citoyen.com | www.i-rhonealpes.com | www.i-grandlyon.com | www.i-lyon.com

Présentation

Robert Luc, historien de la Croix-rousse.

Les Bambanes, les traboules de Lyon et les canuts de la croix-rousse.

robert.luc2@wanadoo.fr
04 78 27 11 51


Nous trouver Nous trouver

Juillet

DiLuMaMeJeVeSa
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Aubade à la Maison des Canuts

Les Enfants de l'Espoir, un choeur d'enfants de Besançon ont donné une aubade dans la Maison des canuts après une visite dans l'histoire des tisseurs sur soie. Une visite prolongée par une bambane sur le plateau et les pentes croix-roussiennes.

Publié le 13 juillet 2005 à 17:21:35 dans Actualités croix-roussiennes | Commentaires (0) |

Pas très malin !

Nom d'un rat ! Le père Glaudius vient de trouver sous ses bésicles un article qui l'a mis en colère. Pour 11,50 euros (c'est le prix payé par le journal pour ce papier) l'auteur de la photo légendée paraît approuver l'inscription qu'elle qualifie d'écologique, revendiquant un espace vert à l'emplacement du Club de l'Amitié. Qu'elle sache que l'ancien bâtiment était utilisé par plus de 50 associations dont près de la moitié, par des associations d'handicapés ! Des associaitons qui vont retrouver leurs locaux une fois la construction réalisée. Les "écologiques poètes" sont en fait quelques riverains qui voudraient sans doute revenir avant 1810, date à laquelle la Croix-Rousse étaient habitées par 4 000 personnes (religieux, riches bourgeois lyonnais, jardiniers, agriculteurs, commerçants et artisans). Quand à l'envolée poétique mettant à contribution Prévert, elle lui semble malvenue et la fin de l'article encore plus : "...juste pour nous rappeler que la ville sans verdure n'est pas respirable"... ouais... quand on sait que ceux qui étaient à l'origine du Club de l'Amitié étaient des copains insuffisants respiratoires !

Publié le 13 juillet 2005 à 14:11:28 dans L'humeur du père Glaudius | Commentaires (0) |

La 13 juillet....1928

Au terme d'une longue lutte menée par Louis Loucheur (mais aussi par Laurent Bonnevay, né à Saint-Didier-au-Mont-d'Or), la loi qui porte son nom est votée. Cette loi permet à l'Etat d'aider une nouvelle catégorie de logements, les Habitations à Loyer Moyen. Il s'engage sur un programme de financement de 260 000 logements. Lyon lui a rendu hommage en lui attribuant l'ancien chemin des Abattoirs, entre la rue du Sergent Michel Berthet et l'avenue Joannès Masset.

Publié le 13 juillet 2005 à 07:26:08 dans Ce jour là.... | Commentaires (0) |