créer un blog ou un site | www.i-citoyen.com | www.i-rhonealpes.com | www.i-grandlyon.com | www.i-lyon.com

Présentation

Robert Luc, historien de la Croix-rousse.

Les Bambanes, les traboules de Lyon et les canuts de la croix-rousse.

robert.luc2@wanadoo.fr
04 78 27 11 51


Nous trouver Nous trouver

Octobre

DiLuMaMeJeVeSa
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

<< Le 22 juillet....1799 | Les tisseurs et les négociants | Le 23 juillet....1793 >>

Les tisseurs et les négociants

Pour mieux comprendre l'organisation de l'industrie lyonnaise de la soie au XIXème siècle, ce témoignage d'un ouvrier socialiste lyonnais de cette époque (1871) Joseph Benoit :

"Le mot de fabricant, quand il s'adresse au négociants, est impropre et ne rend pas compte de la situation véritable. Le négociant-fabricant est simplement un capitaliste qui engage des fonds dans l'achat des matières premières pour les revendre ouvrées. Son capital n'a pas d'autre destination. Tout le matériel utile à la fabrication appartient aux chefs d'atelier qui y ont un capital énorme engagé ; capital dont le négociant-fabricant seul profite pour faire concurrence aux fabriques étrangères qui sont placées dans d'autres conditions. Aussi, à Lyon, pour être fabricant et pour faire des affaires considérables, la mise de fonds est de beaucoup inférieure à celle qu'exige la plupart des industries. On sait comment, avec cette organisation, les fortunes des fabricants sont rapides et étonnent, à juste titre, ceux qui ne connaissent pas le mécanisme habile qui les produit".

Publié le 22 juillet 2005 à 10:20:23 dans Chroniques Croix-Roussiennes | Commentaires (1) |

22-07-2005  20:21  22-07-2005 20:21
Quand je vois ce drapeau  De  Voyageurs  Sujet:  Quand je vois ce drapeau
je me dis qu'il est encore d'actualité ! Combien de personnes travaillent pour simplement survivre chaque mois ?
Commentaires non autorisés sur ce blog