créer un blog ou un site | www.i-citoyen.com | www.i-rhonealpes.com | www.i-grandlyon.com | www.i-lyon.com

Présentation

Robert Luc, historien de la Croix-rousse.

Les Bambanes, les traboules de Lyon et les canuts de la croix-rousse.

robert.luc2@wanadoo.fr
04 78 27 11 51


Nous trouver Nous trouver

Octobre

DiLuMaMeJeVeSa
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

<< Exposition Anne Weyer | Le canular des bateaux-Mouche | Commémoration >>

Le canular des bateaux-Mouche

 

 

                     Le canular des bateaux-Mouche

 

Certes, les bateaux-Mouches parisiens n'ont plus dans leurs formes, leur capacité, qu'un lointain rapport avec ceux qui sortaient des ateliers de Michel Féruzat. Pourtant c'est bien le quartier de la Mouche qui a donné son nom à ces embarcations. L'origine un peu mystérieuse du nom fut prétexte à un canular.

 

En 1953, un journaliste parisien, sans doute épris de purisme grammatical, mais qui ne connaissait sans doute pas le lône de nos créateurs lyonnais, s'insurgeât de lire sur l'enseigne des embarcadères : Bateaux-Mouche sans le S. Ainsi notre journaliste et parisien de surcroît, avait confondu les nobles bateau du quartier de la Mouche avec celles qui sont certes des virtuoses de l'escalade de murs lisses mais également des bourdonnantes têtues, les vaches ne peuvent nous contredire. Un académicien ayant eu vent des remarques désobligeantes et du courroux dudit journaliste, et plus est, ne le portant pas dans son coeur, se renseigna auprès de Bruel, le propriétaire des pontons. Bien lui en prit. Sachant  de quoi il retournait, il décida de monter avec quelques amis dont Roger Escarpit du « Monde » un canular. Pourquoi ne pas créer un Jean-Baptiste Mouche, ingénieur ? La bande de joyeux drilles dénicha aux puces un admirable buste à l'effigie d'un anonyme barbu, puis dans la foulée lui inventa une vie des plus plausible. Voilà Jean-Sébastien Mouche bébé, Mouche premier communiant, Mouche militaire, Mouche dans son atelier et enfin Mouche vieillard honorable digne de figurer sur les bords de la Seine. Le dossier de presse bouclé, il est envoyé dans les journaux. La presse prend acte du jour de l'inauguration... le 1er avril 1953 ! Discours, sapeurs-pompiers de la brigade fluviale, fanfare et buffet : un succès !

Les élèves de l'école des Beaux-Arts de Lyon vont également monter un canular et répandre partout qu'un Monsieur Mouche était constructeur de bateaux à Vaise !

Comment alors s'étonner que de nos jours beaucoup de Lyonnais soient persuadés qu'un ingénieur prestigieux de ce nom est existé. Il se pourrait même que certains regrettent que la ville de Lyon ne l'honore pas d'une rue, d'un boulevard, d'une place ou d'une avenue.

Publié le 14 juin 2005 à 19:32:04 dans Sites disparus | Commentaires (1) |

15-06-2011  10:06  15-06-2011 10:06
Feruzat ou Félizat ?  De  Tête C  Sujet:  Feruzat ou Félizat ?
Mon père qui est de Gerland m'a parlé plutôt de la lône Félizat, sous le pont Pasteur, du nom du créateur des fameux bateaux, et où les sauveteurs de la Mouche, dont mon grand père était président, mettaient leurs bâteaux à l'eau. Vous pouvez ne pas publier ce commentaire non plus, l'objectif n'est pas de polémiquer mais juste de contribuer modestement à votre site si intéressant. Bien cordialement. CT
Commentaires non autorisés sur ce blog